Qui sommes-nous ?‎ > ‎Membres‎ > ‎

Damien Simonneau

Mail

damien.sim (chez) wanadoo.fr

Titre de la thèse
(en préparation depuis 2010)

"A l’ombre des murs israélien et américain : comparaison de deux processus de décision"

Thématiques de recherche

- sociologie politique de l’Action Publique
- études de sécurité

Résumé

Le constat qui anime notre réflexion est celui de la multiplication dans la période contemporaine des dispositifs de séparation pour contrôle à l’échelle mondiale. Ces dispositifs, communément réduits à un « mur » ou barrière prennent la forme d’un « blindage » défensif.  Leur érection relève de politiques de sécurité. Ces politiques du Mur mobilisent plusieurs catégories d’acteurs (hommes politiques, experts militaires, personnalités publiques, représentants locaux et groupes d’intérêt pro-mur). Pour comprendre le recours de certains Etats à ces dispositifs de sécurité, hautement technologisés, nous nous intéressons, dans leurs contextes nationaux, aux acteurs qui se mobilisent en faveur du mur. Nous souhaitons donc comparer tout d’abord les contextes, les processus de décision et les acteurs dans deux cas de murs : la barrière de sécurité israélienne et la barrière frontalière américaine. Construits dans deux contextes géopolitiques différents, face à des menaces différentes, ces politiques de sécurité engagent dans les deux cas des groupes de pression pro-murs. Nous cherchons donc à comprendre comment s’effectue la mobilisation citoyenne en faveur d’un mur et mesurer l’influence des groupes de pression citoyens sur l’adoption de cet outil sécuritaire.

Doctoral thesis proposal

Our research motivations lie in the global and contemporary phenomena of multiplication of systems of physical separation, generally designated as “walls” or “barriers”, between states or political entities. Their building depends on security decisions to control a population classified as a security threat by the State concerned. Such politics mobilized different actors such as politicians, security experts, militaries, public personalities, local heads and citizen lobbies. In order to understand the resort by States to such security systems, we want to focus on the actors that produce the Wall; especially the action of citizens to influence the decision-making process. Our main goal is to compare the contexts, the decision-taking processes and the actors in two cases of Walls: the Israeli security fence and the American border fence. Built in different geopolitical contexts, to prevent the State from different threats, these two politics engage pro-fence lobbies. We wish to understand how is the security fence produced by those citizen movements.