Qui sommes-nous ?‎ > ‎Membres‎ > ‎

Emmanuel Rivat

Docteur en science politique

Thèse soutenue le vendredi 23 mars 2013 avec la mention très honorable et les félicitations du jury.


Doctorant Sciences Po Bordeaux et ASSR - Université d'Amsterdam


Mail


em.rivat (chez) gmail.com


Titre de la thèse (en préparation depuis 2009)


"La transnationalisation de la cause antinucléaire en Europe. Une approche comparée de la France et des Pays-Bas -1970/2010"


sous la direction d'Antoine Roger


Thématiques de recherche

- construction européenne
- sociologie des mouvements sociaux
- sociologie des réseaux
- sociologie du risque
- enjeux de la comparaison

Résumé

Le mouvement anti-nucléaire a fait l'objet de nombreuses recherches. La plupart des travaux tendent à considérer la contestation de l'énergie nucléaire comme un enjeu local ou un processus de mise à l'agenda politique d'un problème à l'échelle nationale. Comment penser l'émergence d'une telle cause au croisement de plusieurs pays en Europe?  Comment se coordonnent les militants au-delà des frontières? Peut-on parler d'un mouvement social transnational de la cause anti-nucléaire en Europe? Pour répondre à ces différentes questions, la thèse retrace la genèse et la dynamique des réseaux transnationaux de militants entre les années 1970 et 2000. Elle analyse les processus complexes d'importation et d'exportation d'une information critique et sa réappropriation dans des contextes politiques nationaux très distincts en France, aux Pays-Bas et en Allemagne. Elle montre ainsi comment, en dépit de leurs frontières géographiques, linguistiques et politiques, les militants ont contribué progressivement à la construction d'une représentation transnationale de la cause au croisement de ces différents pays.  Ce processus est extrêmement long. Des premiers pas de la conférence internationale sur l'environnement de Stockholm en 1972 à la conférence sur le changement climatique de Copenhague en 2009, des enjeux de la contestation de l'Etat à ceux de la construction européenne, cette thèse témoigne des bouleversements du paysage contestataire en Europe, notamment de la formation transnationale des parti Verts en Europe. Loin de céder à la tentation d'un enthousiasme aveugle, la thèse  ne manque pas d'expliciter les dilemmes et les blocages qui limitent ou empêchent la formation et le fonctionnement de ces réseaux transnationaux.

Publications

"The continuity of transnational political protest. The anti-nuclear movement in Europe as a precursor of the global justice movement“, in Christina Fominaya et Laurence Cox (dirs.), Understanding European Social Movements, Routledge, (En cours de publication), 2012

“Political protest” (Avec Mathias Stauer), in Oscar Gabriel, Silke Keil, Eric Kerrouche (dirs.), Political participation in France and Germany. Traditions, Concept, Measurement, Patterns and Explanation, ECPR, 2012, pp.273-2

« Le mouvement anti-nucléaire en Europe : des années 1970 à nos jours », Dictionnaire du Développement Durable, Editions des Récollets, n°110, Sept 2010, p.1-11

« Bourdieu est-il soluble dans les Relations Internationales ? Le constructivisme en débat », Dynamiques Internationales, 1, Octobre 2009 « Bourdieu est-il soluble dans les Relations Internationales ? Le constructivisme en débat », Dynamiques Internationales, 1, Octobre 2009


Communications

« La contestation de l’industrie nucléaire : entre information, confrontation et communication politique », Les chantiers du Nucléaire : Quelles approches du nucléaire par le SHS ?, Ecole Normale Supérieure et Institut Français de l’Education, Lyon, 27-29 Juin 2012 


« La répression du mouvement anti-nucléaire en France, aux Pays-Bas et en Allemagne dans les années 1970. Les stratégies transnationales comme facteur de continuité de l’engagement », Quatrième Congrès des Associations Francophones de Sciences Politiques, Bruxelles, 21-22 Avril 2011


«The changing perception of political opportunities in the European Union. A  comparison of anti-nuclear networks and strategies in the 1970’s and the 2000’s”, 12th Biennal International Conference EUSA (European Union Studies Association), Boston, Massachusetts, 3-5 Mars 2011


« Lobbying et capital d’influence. Le cas des mobilisations anti-nucléaires lors du sommet de Copenhague sur le changement climatique », Séminaire doctoral organisé par l’IEP de Rennes, Rennes, 20 Juin 2012,


« L’apport d’une analyse réseau pour l’étude de la sociabilité transnationale. Le cas du mouvement anti-nucléaire en Europe », Séminaire de l’axe « Institution » de l’IEP de Bordeaux, 16 Septembre 2011


« L’européanisation de la cause anti-nucléaire : la construction et l’articulation de réseaux de militants », Séminaire doctoral co-organisé par Agro-Paris Tech et l'IEP de Bordeaux, « Nouvelles perspectives dans les recherches politiques sur l’environnement », Montpellier, 22-23 Mai 2010


« Une comparaison transnationale en Europe : le réseau "Sortir du nucléaire" et "WISE Amsterdam ", École d’été du CNRS sur la comparaison, Biarritz, juin 2009.